Défendons nos retraites et à notre tour, défendons notre vie et celle de nos enfants

 

Le projet de réforme des retraites va être traité à l’Assemblée nationale.

Ce projet porte une augmentation du nombre d’années de travail nécessaires pour pouvoir "escompter" percevoir une retraite sans décote.

Ne restons pas inertes, sourds ou fatalistes quand certains veulent soumettre notre vie future et celle de nos enfants à la satisfaction des actionnaires des grands groupes qui, d’un même coup, visent profit sur profit : éviter des cotisations sociales et gagner des centaines de milliers de clients pour leurs contrats d’assurance-épargne-vie-retraite.

Ce sont les mêmes qui n’arrêtent pas de répéter que « l’espérance » de vie devrait continuer de s’allonger, mais qui oublient de dire aussi que la pression professionnelle et le stress font de plus en plus augmenter le nombre de cancers, d’accidents cardiaques et cérébraux, et autres maladies graves, avec, d’un côté, davantage de décès prématurés, et de l’autre, une progression des dépenses de santé et des arrêts de travail.

Nous ne devons pas nous sacrifier et chaque fois laisser supporter sur nos seules épaules le poids des efforts et du prix à payer, et ce faisant faire unilatéralement des somptueux cadeaux au monde des affaires et de la finance.

Nos aïeuls se sont battus courageusement pour que soit mis en place le principe d’une vraie et digne retraite pour les salariés.

Ne soyons pas résignés au sabordage en acceptant que certains dévient ce principe.

Les Élus de la République ont pour vocation, non pas de voir leur rôle réduit à ce qui s’apparenterait faire partie d’un club d’élites, mais de faire honneur à leur fonction qui est de représenter les citoyens.

 

 

Alors, vous aussi, signez la pétition destinée aux députés « défendons nos retraites ».

 

Un site internet dédié   http://nos-retraites-fo.fr   a été mis en ligne.

Il permet la signature de la « Pétition pour nos retraites », mais aussi l’envoi d’un message « Écrivez à votre député ».

Le nombre de signatures collectées est actuellement de 5.200, mais il faut que toutes celles et tous ceux qui n'ont pas encore signé agissent et que chacun fasse circuler la pétition partout afin que ce chiffre explose et permette d’interpeler les Élus de la Nation.

 

Syndiqués ou non-syndiqués l‘union fait la force

 

Merci à chacun de vous.